Le Développement Sensorimoteur du Nourrisson

Le développement sensorimoteur correspond à une période comprise de la naissance de l’enfant jusqu’à ses deux ans environ.

Dans cette période, l’enfant perçoit des signaux sensoriels qui éveillent son intérêt, stimulent son envie de se déplacer, d’attraper, de mettre en bouche, et alimentent le développement cognitif (comparaison de taille, de forme, de couleur, de masses, de vitesse, de la relation de cause à effet, repérage dans le temps et dans l’espace).

Les flux sensoriels sont de différents ordres : tactiles, sonores, visuels (bien que ce sens ne soit pas mature à la naissance, le nourrisson perçoit mieux les contrastes et les lumières que les couleurs vives), gustatif, olfactif, vibratoire. Ils sont à l’œuvre en permanence dans notre vie quotidienne : le souffle du vent à l’extérieur, l’odeur habituelle du parfum de maman, le son de l’eau qui coule, les couleurs des objets présents etc.

Pour nous, cela est tellement habituel que nous n’y faisons plus attention, mais pour un tout jeune enfant, tout est « nouveau » et surprenant !

La répétition des mêmes stimulations de l’environnement permet à l’enfant de s’y habituer et « de jouer avec » : il expérimente différents types de réponses (par exemple, avec un objet : le toucher, le mettre en boucher, le taper, le jeter, l’explorer etc.), et progressivement adopte la manière la plus efficace pour lui d’y répondre.

Plus l’environnement du nourrisson comportera des sources de stimulation riches et variées, plus sa curiosité sera éveillée : votre bébé développera alors une motricité en réponse, afin d’explorer ce qui l’entoure.

N’hésitez pas à être créatifs, de manière à surprendre les sens de votre bébé !

Les jouets « maison » fonctionnent très bien : bouteilles sensorielles, jouets « Montessori »…

La Plasticité Cérébrale, de Céline Alvarez, illustre parfaitement l’importance des expériences sensorielles quotidiennes des nourrissons !

Comment nait le mouvement ? Des étapes fondamentales :

Quelles sont les étapes menant à la motricité telle qu’on la trouve chez les adultes ?
Le kinésithérapeute pédiatrique est compétent pour répondre à ces questions, et à guider l’enfant vers une motricité efficace et épanouie.

Chaque étape de l’apprentissage moteur d’un être humain joue un rôle dans sa motricité future :

  • l’éveil sensorimoteur précoce
  • le retournement du dos vers le ventre et inversement
  • du retournement au ramper,
  • du ramper au 4 pattes statique
  • de la station sur les genoux au déplacement à quatre pattes,
  • du redressement à genoux dressés à la position debout
  • des premiers pas à la marche

Tout nouveau-né, nourrisson, ou enfant nécessite une prise en charge spécifique et de bonne qualité pour le développement d’une motricité efficace.
Indispensable pour bien grandir, l’évolution motrice se fait selon une suite d’étapes primordiales qu’il convient de respecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *