Plagiocéphalométrie - Tutoriel Pas à Pas

Mesure d'une déformation crânienne

Guillaume COLLET

Kinésithérapeute Pédiatrique D.E. - Rouen

De nombreuses questions reviennent régulièrement à ce sujet sur les groupes professionnels.

Voici un maximum de réponses pour vous permettre de réaliser des mesures optimales, l’évaluation du patient étant la première étape menant à l’action thérapeutique optimale.

Avant toute chose, tout nos remerciements à Claire HIEL, dont le travail de fin d’étude a largement contribué à la réalisation de cette page, et à Gael EVANNO pour sa participation !

Sommaire

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Validité de la méthode

Qualités métrologiques de l’outil

Fiabilité = accord entre des résultats indépendants obtenus sous conditions stipulées (Piette P, 2016).

Validité = conformité entre ce qui est mesuré et la réalité (Piette P, 2016).

Différentes méthodes de mesure concernant la plagiocéphalie ont été proposée :

Fiabilité

1- Classification d'Argenta (Argenta L, 2004)

Basée uniquement sur l’observation clinique.

  • Fiabilité inter-opérateur : 0,1 à 0,57 selon les grades
  • Fiabilité intra-opérateur : 0,03 à 1 selon les grades
Echelle d'Argenta

2- Modified Severity Scale (Öhman A, 2012)

Basée uniquement sur l’observation clinique.

  • Fiabilité inter-opérateur : 0,68
  • Fiabilité intra-opérateur : 0,71

3- Compas (Mortenson PA et al, 2005)

  • Fiabilité inter-opérateur : 0,42
  • Fiabilité intra-opérateur : 0,98

4- Plagiocéphalométrie (Van Vlimmeren et al, 2006)

  • Fiabilité inter-opérateur : 0,90 à 0,99 selon la mesure (5 lignes tracées)
  • Fiabilité intra-opérateur : 0,88 à 0,99 selon la mesure (5 lignes tracées)
Plagiocéphalométrie

5- Photographie 3D (Siegenthaler MH, 2015)

  • Fiabilité inter-opérateur : 0,95 à 0,99 selon la diagonale
  • Fiabilité intra-opérateur : 0,95 à 0,97 selon la diagonale
Photographie 3D

6- Tomodensitométrie 3D (Siegenthaler MH, 2015)

Prise de mesure à 360°, dans tous les plans de l’espace.

  • Gold Standard
TDM 3D

Discussion et conlusion

Chaque méthode présente des avantages et des inconvénients.

  • Les évaluations par l’observation clinique (1 et 2) manquent de précision, et ne permettent pas d’objectivation chiffrée, le suivi est donc moins précis.
  • Le compas (3) présente une bonne fiabilité intra-opérateur, mais est peu reproductible en inter-opérateur
  • Les méthodes les plus fiables (5 et 6) demandent un matériel onéreux et peu accessible,
    • leur mise en oeuvre (5) peut être difficile en raison de la nécessité de placer des capteurs sur le crâne du nourrisson au préalable
    • le TDM (6) nécessité une sédation et engendre des irradiations, ce qui est un inconvénient majeur.

La Plagiocéphalométrie semble donc être la méthode présentant le meilleur compromis entre fiabilité et simplicité d’éxécution.

Au préalable

1. Matériel : Se procurer du plastique Thermoformable

Van Vlimmeren utilise dans son étude du plastique thermoformable à basse température non perforé, de 3,2mm d’épaisseur, en bandes de 50cm de long. 

Le modèle précis est “Thermo Extra-Comfort, Non-Perfo by GeniMedical”.

Le produit équivalent le plus simple à se procurer en France est l’Aquaplast-T™ blanc – Plein de Rolyan®, vendu par exemple par Performance Health. Il s’agit de grandes plaques, qu’il faut ensuite découper (pensez à un achat groupé à plusieurs cabinets de la même région !).

ATTENTION : ne prenez pas n’importe quel plastique thermoformable ! Certains collent plus à la peau et aux cheveux, vous pourriez blesser le bébé !

Prévoir également une bouilloire et une bassine, ou un évier avec bonde.

2. Découper une bande de thermoformable

Mesures :

  • 40 à 50 cm de long
    • conseil : prévoir plusieurs bandes, de différentes longueurs, pour choisir selon l’âge et la PC du nourrisson. En effet une bande trop longue posera problème, elle s’écroulera au niveau de la “soudure”
  • 2,5 cm de large.
    • pas trop large, sinon risque d’écroulement.

Comment découper la bande ? Pas de recette miracle… le plastique épais est compliqué à découper !

Chacun à sa méthode :

  • Au cutter pour faire une première coupe puis au ciseau à plâtre
  • à la scie sauteuse : attention, la lame ne doit pas chauffer sinon le plastique collera

Réaliser la mesure

Idéalement, réalisez la mesure lorsque l’enfant est très calme, si l’occasion se présente de la faire pendant qu’il dort profitez-en !

Un enfant qui est agité ou qui remue complique beaucoup les choses…

1) Chauffer la bande

Faire bouillir de l’eau, et la verser en grande quantité dans la bassine ou l’évier.

Plonger entièrement la bande de thermoformable dedans, sans la laisser “s’emmêler”, pour qu’elle ne se colle pas sur elle-même.

La bande doit devenir transparente : elle est alors totalement malléable.

2) Refroidir et sécher la bande

Sortez la bande de l’eau à l’aide d’un crayon ou d’une pince.

Passez la succinctement sous l’eau froide, pour qu’elle devienne tiède et non brulante. Elle doit reblanchir un peu.

Puis posez la sur une serviette (pas jetable, risque de coller) ou un lange pour la sécher.

Au toucher, la bande doit être sèche et à peine tiède, sous peine de blesser le bébé, ou de le faire réagir par des pleurs par différence de température ! Il s’agit d’un compromis à trouver :

  • la bande doit être assez chaude pour être bien malléable
  • mais pas trop chaude sous risque de blessure, mais aussi de prendre trop de temps à redurcir : dans ce cas le bébé risque de bouger, et de fausser la mesure

3) Placer la bande sur le crâne et fermer

La bande doit couvrir la plus grande circonférence du crâne.

Elle passe au-dessus des sourcils, juste au-dessus des oreilles, et en postérieur, au niveau de l’occiput, la partie supérieure de la bande doit être placée au niveau de déformation le plus important.

Fermer la bande entre le front et l’oreille droite, en serrant assez la bande sur le crâne pour qu’elle ne glisse pas, et en pinçant très fort juste en avant du front les deux extrémités de la bande  l’une contre l’autre pour faire une “soudure”.

Laissez bien les 2 extrémités séparées après la soudure, sous peine de ne pas pouvoir décoller la soudure ensuite (dans ce cas la bande peut être jetée !)

Réajustez si besoin le placement de la bande.

Soutenez les 2 extrémités le temps que la bande durcisse un peu (elle blanchit en redevenant dur).

4) Tracez 3 repères sur la bande

Avez un feutre non permanent, tracez un trait indiquant :

  1. Bord postérieur des 2 tragus : correspondance méat acoustique externe
  2. Milieu du pont du nez 
    • Prendre comme repère l’angle interne des yeux permettant d’avoir un repère qui ne bouge pas, comparativement aux sourcils.

Si l’enfant est suffisament calme, utilisez une cale en forme de « T » perpendiculairement à la bande, dans le but de positionner le repère le plus précisément possible.

Si l’enfant est agité, tracez le repère “à l’oeil”. Dans ce cas il peut y avoir quelques millimètres de décalage.

5) Enlever la bande de la tête de l’enfant

Retirez délicatement la bande, en faisant attention aux cheveux s’ils sont long.

Si le bébé a beaucoup de cheveux, vous pouvez décoller une première fois la bande pour décoller les cheveux, la replacer, laisser durcir un peu plus et la retirer ensuite.

Avant d’enlever la bande il faut qu’elle ait séchée complètement (environ 2 minutes)

6) Placer un 4ème repère

Il correspond au milieu de la circonférence postérieure (entre les 2 repères des tragus), mesurée à l’aide d’un mettre ruban.

7) Photocopie sur papier

Laissez durcir la bande suffisamment longtemps, posée à plat.

Placez la bande la sur la vitre de votre scanner/imprimante/photocopieur :

  • A L’ENVERS (sinon droite et gauche seront inversées !) 
  • repère du nez perpendiculaire à un bord de la vitre (pour que l’image ne soit pas “en biais”)

Ne fermez pas le capot, mais placez sur le dessus 2 feuilles de drap jetable pour augmenter le contraste.

Photocopiez pour obtenir une image.

Mesures et Calcul des indices de déformation

Vous avez la forme du crâne du bébé sur une feuille : le plus dur est fait !

Maintenant, un peu de Géométrie !

Si les repères ne se voient pas sur la photocopie, placez le moulage en projection au-dessus de la feuille, et reportez les repères, sur le bord interne de la bande pour mieux correspondre aux dimensions du crâne.

Vous avez désormais 4 points :

  • A = Nez
  • S = oreille gauche
  • D = oreille droite
  • P = repère postérieur

Tracez les segments AP et SD

Reliez les points A avec P et S avec D (en noir ci-contre) 

Si AP et SD ne sont pas perpendiculaires, cela indique une déviation des oreilles, que l’on peut mesurer, c’est la mesure ED (Ear Deviation) ci-contre. Pour cela :

  • tracez la droite passant par S et coupant perpendiculairement AP 
  • tracez la droite passant par D et coupant perpendiculairement AP 

Tracez les diagonales

 

A l’aide d’un compas, placez un repère à 40° de chaque coté du segment AP.

Tracez les droites (en rouge ci-contre) passant par ce repère et le point d’intersection entre AP et SD (le “centre” du crâne). Vous avez ainsi les 2 diagonales :

  • ODL (gauche)
  • ODR (droite)

Mesurez (et reportez ces mesures sur votre feuille) les segments AP, SD, ODR, ODL et ED s’il y a lieu.

Calcul des Indices de Déformation

ODD (Oblique Diameter Difference)

ODD = Grande Diagonale – Petite diagonale

Les diagonales étant toujours ODL et ODR.

L’indice de Diamètre Oblique indique l’asymétrie  “brute”, en mm.

NORMES :

  • Normale < 3mm
  • Légère à modérée 3mm à 12 mm
  • Modérée à sévère > 12mm

ODDI (Oblique Diameter Difference Index)

ODDI = Grande Diagonale / Petite diagonale

L’indice de Différence de Diamètre Oblique indique le rapport en pourcentage entre les diagonales, il permet de “relativiser” la différence brute par rapport à la taille du crâne.

Pour une même différence, plus le crâne est grand, plus l’indice diminue : l’asymétrie “se voit” moins.

NORME : ODDI > 104 % = Sévère

Plagiocéphalométrie d'après Van Vlimmeren
Plagiocéphalométrie "Maison"

IC (Indice Crânien)

IC = Diamètre transversal SD / Diamètre Antéropostérieur AP x100

Ce score indique la forme du crâne, il met notamment en évidence une brachycéphalie.

NORMES :

  • IC < 75 : profil dolichocéphale
  • 75 < IC < 80 : profil mésocéphale
  • IC > 80 : profil brachycéphale

CVAI (Cranial Vault Asymetry Index)

CVAI = ODD / Petite diagonale x 100

L’Indice d’asymétrie de la voute crânienne est le plus important : il caractérise l’asymétrie en rapport avec la taille du crâne.

NORMES (issues de la Plagiocephaly Severity Scale établie par le CHOA – Children Healthcare Of Atlanta) :

  • < 3,5 % : aucun traitement
  • 3,5 à 6,25 % : positionnement*
  • 6,25 à 8,75 % : Positionnement, Orthèse sous conditions (Age, anamnèse)
  • > 8,75 % : orthèse crânienne

*A noter que “positionnement” implique des stimulations de repositionnement adaptées, avec adaptation de l’environnement ; potentiellement sous supervision d’un kinésithérapeute. 

A noter qu’un débat persiste concernant le CVAI : doit-on diviser par la plus petite diagonale ou la plus grande ?

En effet, selon les articles, on ne retrouve pas la même valeur.

  • Loveday semble être le premier à évoquer le CVAI en 2001. Il semble diviser par la plus petite diagonale, mais le texte n’est pas clair.
  • Mais a contrario, la Plagiocephaly Severity Scale, établie dans l’article de Holowka en 2017 (équipe du CHOA – Children Healthcare Of Atlanta) évoque le CVAI divisé par la grande diagonale…
  • Plus récemment, Hinken en 2019 divise également par la plus petite.
En toute logique, le CVAI est “mathématiquement parlant” un calcul de variation entre 2 valeurs
En considérant la Grande Diagonale comme valeur “finale” et la Petite comme “initiale”, la formule serait (GD-GP) / GP…
Il n’y a donc pas de réponse unique, mais il semble pertinent de diviser par la Petite Diagonale, dans la mesure ou sa définition originale semble être celle-ci.
Extrait de l'article de Loveday, 2001, définissant le CVAI

Suivi

A quelle fréquence réaliser les mesures ?

  • Au bilan initial de manière systématique, afin d’avoir un “point de départ” et d’objectiver la déformation
  • Il n’est pas pertinent de refaire une mesure moins de 6 semaines après la première, car elle ne permettra pas de montrer d’évolution, ce qui peut “démoraliser” les parents. Il faut le temps que la motricité évolue favorablement.
  • Si les conditions le permettent, réaliser une mesure avec un bilan de suivi avant chaque consultation de suivi médical de l’enfant
  • A 5 mois si la question d’une orthèse se pose, afin de poser l’indication
  • En fin de rééducation, pour objectiver l’amélioration

Basile HERNE (merci 😉 !) vous propose un outil de suivi sur Excel : entrez les mesures (en mm), vous obtenez les différents scores directement.

Bibliographie

Argenta L. Clinical classification of positional plagiocephaly. J Craniofac Surg. 2004;15(3).

Holowka MA, Reisner A, Giavedoni B, Lombardo JR, Coulter C. Plagiocephaly Severity Scale to Aid in Clinical Treatment Recommendations: J Craniofac Surg. mai 2017;28(3):717‐22.

Hinken L, Willenborg H, Dávila LA, Daentzer D. Outcome analysis of molding helmet therapy using a classification for differentiation between plagiocephaly, brachycephaly and combination of both. J Cranio-Maxillofac Surg. janv 2019

Loveday, B. P., et T. B. de Chalain. 2001. « Active Counterpositioning or Orthotic Device to Treat Positional Plagiocephaly? » The Journal of Craniofacial Surgery 12 (4): 308‑13. https://doi.org/10.1097/00001665-200107000-00003.

Mortenson PA, Steinbok P. Quantifying Positional Plagiocephaly: Reliability and Validity of Anthropometric Measurements. J Craniofac Surg. mai 2006;17(3):413‑9.

Öhman A. The inter-rater and intra-rater reliability of a modified “severity scale for assessment of plagiocephaly” among physical therapists. Physiother Theory Pract. juill 2012;28(5):402‑6.

Piette P. Métrologie appliquée à la kinésithérapie : mesures, tests et bilans, concepts fondamentaux. EMC – Kinésithérapie-Médecine physique-Réadaptation. 2016.

Van Vlimmeren LA, Takken T, Van Adrichem LNA, Van der Graaf Y, Helders PJM, Engelbert RHH. Plagiocephalometry: a non-invasive method to quantify asymmetry of the skull; a reliability study. Eur J Pediatr. mars 2006;165(3):149‑57.

Schaaf H, Pons-Kuehnemann J, Malik CY, Streckbein P, Preuss M, Howaldt H-P, et al. Accuracy of Three-Dimensional Photogrammetric Images in Non-Synostotic Cranial Deformities. Neuropediatrics. Févr 2010;41(01):24‑9.

Siegenthaler MH. Methods to diagnose, classify, and monitor infantile deformational plagiocephaly and brachycephaly : a narrative review. Journal of Chiropractic Medicine. 2015

L’Association des Kinésithérapeutes Pédiatriques du Territoire Normand

Voulez-vous être informé.e de nos actualités ?

* Champs obligatoires

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *